Blue Flower

Pensée

 

C’est maladif ?

Pourquoi dois-je me faire autant de soucis, pourquoi être envahit d’autant de jalousie dans ma si petite tête ?

Je crois l’aimé plus que je n’aime mon autre amour.

Est-ce vrai ?

N’est-ce pas un attrait purement sexuel qui m’anime ?

Si c’était le cas, aurai-je autant de mal pour l’effacer de mon esprit dans des moments pareils ?

Ce n’est pas juste pour ......., il est aimant, fidèle et tant d’autres choses encore. Comment se défaire de cette situation qui n’est bonne pour aucun des trois ?

Je n’ai pas de réponses. Des doutes, des incertitudes, des envies à m’en faire devenir fou, d’une folie qui n’a rien de douce mais plutôt amer comme du fiel qui se repend dans mes veines a petites doses afin que le mal abime de façon irrémédiable chaque cellule de mon esprit si fatigué de lutte pour ne perdre aucun des deux.

Il est si facile de tomber, si facile de succomber à une tentation si forte, si intense et irraisonnée.

Souvent, je me projette dans un rêve pour oublié et pouvoir dormir. Les premières secondes, tout va bien, une clairière bercée par un doux soleil de printemps. Les oiseaux se réchauffent à sa lueur, la végétation se teinte de vert émeraude et d’or. Mais là… Rien ne va plus, je vois son visage partout. Chaque feuille, chaque brin d’herbe lui ressemble et me sourit, me nargue et me dit : « tu vois, il n’y a pas que toi qui puisses jouer à ce jeux-là. ».

Mon esprit se met a bouillonné d’idées plus folles les unes que les autres et mon cœur s’ouvre pour laissé cet amour s’écouler vers ces branches, ces brins d’herbe dans l’espoir de les nourrir et me permettre enfin d’accéder à lui.

Il est quatre heure du matin et rien n’y fait, pas même la fatigue qui m’envahit de toute part.